RxVigilance, nouveau produit

Auteure : Paule Drouin (Lévis-Lauzon)

Contexte

« Le comité de coordination clinique du CISSS de Chaudière-Appalaches a […] soigneusement évalué les outils cliniques permettant de se documenter sur les médicaments. Conséquemment, il a recommandé l’accessibilité de RxVigilance à tous les intervenants du CISSS travaillant auprès des usagers. L’application RxVigilance est maintenant accessible à tous les professionnels oeuvrant auprès des usagers de l’ancien CSSS Alphonse-Desjardins. »

Qu’est-ce que RxVigilance?Une application employée par les professionnels de la santé pour consulter les monographies de médicaments.

Décision du département de soins infirmiers : Suite à la distribution d’un mot de passe temporaire obtenu par courriel de RxVigilance, voici la décision d’un comité représentant l’équipe des profs du département. (J’ignore si effectivement le mot de passe a été utilisé pour analyse.) « Nous avons eu une réunion départementale cet après-midi et RxVigilance est déjà utilisé dans d’autres milieux et il est fortement apprécié. Donc l’assemblée a donc décidé que nous aimerions avoir le RxVigilance plutôt que ECps. »

Questions

J’aimerais connaitre si la douzaine de bibliothèques abonnées au eCps songe à déplacer l’abonnement vers le nouveau produit qu’on dit mieux adapté aux besoins du programme de Soins infirmiers (réf. Note de service, novembre 2017) compte tenu des coûts. Des professeurs du programme montrent que plusieurs régions sont concernées par le changement d’outil informationnel. Concrètement, l’Hôtel Dieu de Lévis abandonne eCPS au profit de RxVigilance pour tous les professionnels de la santé. Je pense ici au rôle du CEBAD en pareil cas et s’il y a plusieurs joueurs pour une éventuelle négociation avec ce nouveau fournisseur.

Résultats de la consultation

  1. Peu de réponses
  2. Pas de confirmation pour l’abandon eCps dans d’autres régions qu’ici à Lévis (ancien CSSS Alphonse-Desjardins) dans le milieu.
  3. Quelques-uns sont intéressés par l’information sur cette éventualité.
  4. D’autres collègues sont intéressés par la ressource québécoise, le prix s’il est inférieur.
  5. Un collègue est allé plus loin en contactant l’éditeur de la ressource par téléphone; les infos obtenues sont d’intérêt.

Actions suite à cet appel à tous

Si la bibliothèque ne prend pas l’abonnement, le département le fera par nécessité. Il n’y a pas eu de discussion à la bibliothèque compte tenu de la période de déménagement et le peu d’urgence de procéder.

Détail des réponses

ÉTABLISSEMENT RÉPONSES
Drummondville
Jean-François Fortin
Non, pour le moment (message de la coordonnatrice du département)
Gaspésie et les Îles
Hélène De Celles
Peut-être, selon le prix
André-Laurendeau
Marco Caron
Non, de l’info sur le produit s.v.p.
Lanaudière
Frédéric Pellerin
Demande d’infos techniques, contenu et tarification = 1000$ par collège « qui ne donnent pas de Techniques de laboratoire, il semble y avoir des modules spécialisés pour la pharmacie »; accès illimités pour moins cher
Rosemont
Josée Corriveau
Oui de l’intérêt par l’intermédiaire de négos du CEBAD
Rimouski
Frédéric Hardel
Contactera les concernés
REBICQ
Anne-Frédérique Champoux
Confirme que le CEBAD est sur la touche

 

Leave a reply